dodô

dodô

08 outubro 2010

FULL METAL BLANQUETTE



Ce film de guerre britanno-américain de Stanley Kub’or est basé sur les mémoires d’un jeune cuisinier militaire envoyé au Vietnam et forcé de trouver une recette pour combattre les injures et les humiliations.

Pour 4 combattants de la faim

20 minutes d’exercices culinaires

environ 1 heure 30 de cuisson

LE CASTING :

1 gros oignon

30 g de beurre

2 blancs de poireaux

2 belles carottes

600 g de veau pour blanquette (épaule, collier…)

50 g de farine

40 cl de lait de coco

1 c. à soupe de gingembre

1 c. à soupe de paprika

du sel et du poivre

quelques brins de ciboulette

LE SYNOPSIS CULINAIRE :

Première partie.

L’oignon (pelé), les carottes (pelées) et les blancs de poireaux sont tous les trois coupés en fins quarts de rondelles. Les oignons sont mis à rissoler dans le fond d’une grande casserole antiadhésive avec 10 g de beurre et des tours de cuillère en bois. Les poireaux et les carottes sont rincés et égouttés, puis ils rejoignent les oignons dans la casserole, avec encore 20 g de beurre, quelques tours de cuillère et quelques minutes de cuisson supplémentaire à feu fort et à découvert.

Deuxième partie.

Pendant la cuisson des légumes, le veau est coupé en morceaux de la taille d’une bouchée, puis ces bouchées sont roulées dans la farine. Elles rejoignent alors la casserole et les légumes, sont arrosées de lait de coco, saupoudrées de gingembre, de paprika, de sel et de poivre, recouvertes d’un couvercle, et laissées mijoter à petits frémissements pendant un peu moins d’une heure et demie.

Épilogue.

La blanquette est servie immédiatement ou réchauffée le lendemain, accompagnée de tagliatelles ou de riz parfumé, et parsemée de ciboulette ciselée.




e mais em jesuispasunecourge.com

Nenhum comentário: